CFP & Associés

Fermer Mot de passe oublié ?
  • Être rappelé
    Être rappelé
  • Nous écrire
    Nous écrire
  • Haut de page
    Haut de page

Utilisation des cookies

Notre site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous donnez votre consentement pour leur utilisation.

Types de cookies et finalités

  • Cookies de session (nécessaires) : servent à conserver vos données de navigation pendant la durée de votre visite
  • Cookies statistiques : collectent des données anonymes relatives à votre utilisation du site internet à des fins d'analyse et d'amélioration
  • Cookies publicitaires : collectent des données relatives à vos préférences, au travers de votre navigation sur ce site et d'autres sites, de manière à vous proposer du contenu publicitaire adapté.

Droit d'opposition et consentement

Vous pouvez vous opposer à la création de cookies qui ne sont pas nécessaires à la navigation, en paramétrant vos préférences. La poursuite de la navigation sur ce site vaut votre accord. Vous pourrez à tout moment revenir sur vos préférences en cliquant sur le lien "Préférences de navigation" présent en pied de page.

Protection des données personnelles

Nous attachons une importance particulière à la protection de vos données personnelles. Consultez notre Notice de protection des données.

Quelles performances attendre de l'assurance-vie en 2016 ?

Publié : Le 10 février 2016, par Christophe de Petiville
Crédits photo : mconnors, everystockphoto.com
En 2015, les performances des contrats en euros se sont encore un peu erodées : de moins en moins de contrats ont réussi à atteindre la barre des 3 %, affichant en moyenne 2,5 % de rémunération nette. Pourtant, compte tenu d'une inflation quasi nulle, la performance réelle pour l'épargnant s'est trouvée en progression. Comment bien gérer son épargne en 2016 ?

La diversification a suscité plus d'intérêt en 2015

Avec l'érosion du rendement des fonds en euros garantis en capital (liée aux taux bas et à la norme Solvabilité II imposée aux assureurs), les épargnants ont naturellement recherché la diversification de leurs actifs, possible sur les contrats d'assurance-vie multi-supports, via une gamme plus ou moins étendue d'unités de compte (OPCVM, SICAV). Ainsi, près de 20 % des sommes investies en 2015 ont été alouées aux unités de compte, malgré un contexte plutôt tendu sur les marchés financiers.

Les fonds en euros profitent d'une inflation faible et demeurent intéressants

Bien que les rendements servis par les fonds euros garantis soient de plus en plus faibles, le rendement net pour l'épargnant n'est obtenu qu'après soustraction de l'inflation (mesure de la perte de valeur de l'argent). Ainsi, compte tenu de l'inflation quasi nulle de l'année passée, le rendement net perçu est demeuré assez encourageant en 2015. Les fonds en euros conservent, en plus d'une performance acceptable, l'avantage d'être garantis en capital, ce qui supprime le risque de perte pour l'épargnant, et reste à privilégier pour les placements de courte durée.

Tabler sur une répartition à 50/50 Fonds en euros garanti / Unités de compte

Si il est conseillé d'une manière générale d'opter pour la prudence en 2016, il faudra tout de même diversifier son épargne pour en maintenir un rendement satisfaisant. Si il suffit pour obtenir une performance nette moyenne de 3,5 %, d'investir environ 20 % de son épargne sur des unités de compte dynamiques, l'épargnant aura certainement meilleur compte de l'investir à 50/50 entre le fonds en euros et les unités de compte, ce qui lui permettra, pour un même objectif de rendement, de choisir des placements plus sécurisants, préférant la maîtrise de la volatilité à la recherche de performance. La plupart des contrats d'assurance-vie multi-supports proposent plusieurs gammes d'unités de compte, des plus performantes et risquées aux moins performantes et risquées.

Il faudra bien entendu considérer également la durée prévisionnelle du projet d'épargne : plus celle-ci sera longue, plus l'épargnant aura intérêt à diversifier, et plus elle sera courte, plus il aura intérêt à conserver une grande part de l'investissement sur le fonds en euros, ce qui lui garantira une plus grande disponibilité des sommes à court terme, puisqu'il pourra en retirer une partie significative sans risque de concrétiser une perte en capital liée à la volatilité intrinsèque des unités de compte.

Réagir à cet article

Soyez le premier à réagir !

Poster

Recevez nos dernières nouvelles

Ne manquez plus nos dernières nouvelles, inscrivez-vous à notre newsletter.

Appeler
Envoyer un email