CFP & Associés

Fermer Mot de passe oublié ?
  • Être rappelé
    Être rappelé
  • Nous écrire
    Nous écrire
  • Haut de page
    Haut de page

Utilisation des cookies

Notre site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous donnez votre consentement pour leur utilisation.

Types de cookies et finalités

  • Cookies de session (nécessaires) : servent à conserver vos données de navigation pendant la durée de votre visite
  • Cookies statistiques : collectent des données anonymes relatives à votre utilisation du site internet à des fins d'analyse et d'amélioration
  • Cookies publicitaires : collectent des données relatives à vos préférences, au travers de votre navigation sur ce site et d'autres sites, de manière à vous proposer du contenu publicitaire adapté.

Droit d'opposition et consentement

Vous pouvez vous opposer à la création de cookies qui ne sont pas nécessaires à la navigation, en paramétrant vos préférences. La poursuite de la navigation sur ce site vaut votre accord. Vous pourrez à tout moment revenir sur vos préférences en cliquant sur le lien "Préférences de navigation" présent en pied de page.

Protection des données personnelles

Nous attachons une importance particulière à la protection de vos données personnelles. Consultez notre Notice de protection des données.

Ouvrir un contrat d’indemnités de fin de carrière, une nécessité ?

Publié : Le 24 novembre 2016, par Christophe de Petiville
Image freeimages.com
Les indemnités de fin de carrière sont des sommes dues aux salariés partant à la retraite, que ce départ soit à l’initiative de l’employeur comme de l’employé. Leur montant est déterminé à la fois par le code du travail et par l’éventuelle convention collective appliquée par l’entreprise, il est proportionnel à l’ancienneté du salarié. Le total des IFC estimées représente le passif social de l’entreprise, et peut être provisionné sur un contrat spécifique.

Quel est l’intérêt d’un contrat IFC ?

Après étude actuarielle de la composition des effectifs, on détermine annuellement le montant total de l’engagement social de l’entreprise, et cette valeur est inscrite en annexe du bilan. Il est possible de verser cette somme sur un contrat d’épargne spécifique auprès d’un assureur, sous la forme d’un versement unique, ou d’un versement périodique programmé, pour lisser la dépense. Les sommes ainsi versées sont déductibles sans limites du résultat imposable de l’entreprise, ce qui en fait un outil fiscal avantageux.

De plus, les produits financiers et intérêts qui seront générés par ce contrat d’épargne, selon les options d’investissement choisies par l’entreprise, seront également défiscalisés. Cela permet donc à la fois d’étaler dans le temps la charge pour l’entreprise mais aussi de la réduire, en s’appuyant sur les performances intrinsèques du produit.

Quelle valorisation pour l’entreprise ?

En souscrivant un contrat pour la gestion des Indemnités de Fin de Carrière, l’entreprise fait acte de bonne gestion de sa trésorerie. En effet, en provisionnant physiquement les sommes représentatives de son passif social, elle s’affranchit des éventuelles difficultés de trésorerie pouvant être provoquées par une vague de départs en retraite. Elle se valorise du même coup pour un éventuel repreneur, car le passif social, qui peut représenter des chiffres assez importants, est déjà prévu et provisionné.

Comment se passe un départ en retraite ?

Lorsqu’un salarié part en retraite, l’entreprise lui règle son indemnité, puis en récupère le montant depuis le compte épargne IFC géré par l’assureur. C’est aussi simple que cela.

En bref

Valoriser l’entreprise, stabiliser la trésorerie, diminuer la fiscalité de l’entreprise, gérer de manière simple les départs en retraite, on a tout à gagner à souscrire un contrat d'indemnités de fin de carrière.

Réagir à cet article

Soyez le premier à réagir !

Poster
Appeler
Envoyer un email